Mohand Akli BENYOUNES

Biographie

 

Né le 13 novembre 1936 à Aïn el Hammam, Mohand Akli Benyounès s’engage
très tôt dans le militantisme pour la cause de la libération nationale.
Encore adolescent, il quitte le village natal pour la France afin de seconder son père dans
l’exploitation de commerce qu’il tient d’abord à Saint-Denis, dans la proche banlieue de Paris,
puis dans le quartier de Barbès (18ème arrondissement de la capitale française). C’est là qu’il
entre de plein pied dans l’action clandestine. Sa prise de conscience nationaliste, il la doit à son
père qui activait déjà dans le syndicalisme.
Novembre 1954, déclenchement de la révolution armée. Le père Benyounès ne tarde pas à
rentrer au pays et à gagner le maquis en wilaya 3. Il tombera au champ d’honneur le 16 mars
1961.
A dix-huit ans, Mohand Akli est déjà dans le réseau FLN en phase de constitution. Phase difficile
dominée par le climat de terreur instauré au sein de la communauté algérienne de France par les
commandos messalistes.
Ainsi commence un long combat que Mohand Akli Benyounès mènera sans désemparer jusqu’au
lendemain de la proclamation de l’indépendance nationale.
Aujourd’hui, Benyounès est président – depuis 2004 – de L’Association des moudjahidine de
la Fédération de France du FLN de 1954 à 1962 et – depuis 2008 – membre du Conseil de la
nation au titre du tiers présidentiel.